Telegram, le Whatsapp killer qui fait le buzz


ImageVous l’aurez sans doute remarqué si vous avez dans vos amis des gens aussi influents que Jessica R. ou Arnaud C., une nouvelle application est en train de rallier de plus en plus d’adeptes. Il s’agit de Telegram, un équivalent à Whatsapp, mais en mieux. Et on peut dire que depuis le rachat de ce dernier par Facebook (pour une somme totalement mirobolante, un site liste d’ailleurs les choses qui coûtent moins cher que Whatsapp, dont notamment de l’eau pour la planète entière, ou une colonie sur Mars), Telegram est littéralement en train de manger l’application à 16 milliards.

Penchons-nous donc quelques minutes sur les raisons de ce succès.

Ouvert et non lucratif

Telegram est basé sur un protocole de données personnalisé nommé MTProto construit par un mathématicien, Nikolai Durov. Les discussions secrètes, une fonctionnalité séparée des discussions ordinaires, utilise la cryptographie d’extrémité à extrémité. La majeure différence avec les discussion ordinaires est que ces discussions ne sont pas stockées dans le cloud de l’application, ce qui signifie qu’ils peuvent seulement être accessible par leur périphérique d’origine.

Le développement de Telegram se fait de manière ouverte, avec une API et un protocole ouverts. Le code source est donc accessible par tout un chacun, qui peut lui-même estimer la confiance qu’il souhaite mettre dans le système. La cryptographie d’extrémité à extrémité se fait notamment sur les clients, ce qui signifie que l’information n’est lisible pour personne d’autre.

Les fondateurs de Telegram insistent sur le fait que l’application restera non lucrative, parce que cela leur permet d’éviter les pressions commerciales et légales. S’ils ont besoin de fonds, ils feront appel aux utilisateurs ou proposeront des fonctionnalités supplémentaires payantes telles qu’un numéro de téléphone virtuel, pour ceux qui souhaitent maintenir au plus haut la protection de leur vie privée.

A l’heure où de plus en plus de personnes redoutent les données que possède la compagnie de Mark Zuckerberg, et où l’on chuchote partout que Messenger et Whatsapp finiront par fusionner (alors que l’application Messenger actuelle est déjà considérée par beaucoup de gens comme une usine à gaz phénoménale), l’intérêt d’une application telle que Telegram se fait de plus en plus évident.

Philosophie

L’équipe de Telegram souhaite que l’application se distingue en offrant vitesse et sécurité, autant que fiabilité par le crowd-sourcing et les efforts de la communauté. Ils ont également tenu à rester à l’écart du gouvernement russe. Ainsi les data centers et serveurs sont partout dans le monde, notamment à Londre, San Francisco, Singapore et Helsinki.

S’il devait arriver que Telegram reçoive des demandes de gouvernements ou d’organisations légales, il ne serait pas capable de fournir les données pour les conversations cryptées, puisque les clés de cryptage sont générées sur les clients et non pas sur le serveur.

La cerise sur le gâteau, le client Windows/Mac

Et pour terminer, la fonctionnalité qui nous a tous fait craquer : le client pour ordinateur, qui permet de suivre les discussions sans devoir resté coller à votre téléphone, ou si vous n’avez pas de 3G sur votre smartphone en permanence.

Voilà, j’espère avoir pu vous éclairer sur les avantages de Telegram sur les autres applications de messagerie, et vous dit à très bientôt!

Pour l’E-kot,

Dang Vinh, Chef de Projet

Source : http://techcrunch.com/2013/10/27/meet-telegram-a-secure-messaging-app-from-the-founders-of-vk-russias-largest-social-network/

Second quadri : sea, LoL and fun


Bonjour à tous!

(et excellente année du Cheval à tous nos lecteurs bridés. Oui, ça pourrait être une blague raciste, sauf quand son auteur est lui-même d’origine asiatique. D’ailleurs, pour ceux que ça intéresse, il y a une chaîne Youtube très sympa avec un jeune d’origine asiatique qui «fait des vidéos». Bon, bref, c ‘est .)

Sinon, quoi de neuf dans la vie du kot? Que dire de ce ski qui nous a permis de nous surpasser, puisque nous étions tous les matins à l’aurore sur les pistes et que nous rentrions les derniers de l’hôtel à notre appartement, avant de profiter d’une bonne nuit de sommeil, éreintés d’une saine fatigue après cette superbe journée.

Bon, plus sérieusement, pour ceux qui ont vu la photo qu’on a postée de là-bas, vous vous doutez bien qu’on a pas forcément été les plus assidus sur les pistes. Mais bon, ça n’empêche qu’on s’est quand même très bien marrés (grosse dédicace à Popo, amuse-toi bien maintenant que tu as ton visa!), et une petite boutade pour la route (ceux qui connaissent l’histoire comprendront).

HA HA HA HA HA

Sinon, plus sérieusement, voici nos activités pour pratiquement l’entièreté du quadrimestre :

– le 26 février, formation sur LaTeX (je vois déjà les blagues grivoises arriver d’ici, ça n’a rien à voir avec un contraceptif quelconque, c’est un logiciel de traitement de texte) : https://www.facebook.com/events/232378160300160
– le 31 mars, dans le cadre de la Semaine des Kots à Projet, on vous propose comme l’année passée de venir passer une soirée sur le forum à vous envoyer des SMS sur écran géant. Bon, le niveau de la prose laisse parfois à désirer, mais ça reste rigolo.
https://www.facebook.com/events/422707154499243
– le 1er avril, on vous invitera à venir regarder avec nous le dernier match des LCS un match de la Champions League, également sur le Forum
https://www.facebook.com/events/613572082049447
– Enfin, last but not least, la seconde et dernière LAN de l’année aura lieu le dimanche 26 avril. Les détails sont à préciser, on a tout fixé en réunion pas plus tard qu’hier, mais on vous tiendra au courant de tout!
https://www.facebook.com/events/1489851531241857

Bon, sinon, pour la vie en communauté, tout se déroule pour le mieux, le commu est toujours dans un état de salubrité plus qu’acceptable, on jouit même maintenant grâce à Moule notre trésorier adoré de toute une série de consommables qui nous avaient largement fait défaut jusqu’à présent (on en taira la liste pour les âmes sensibles, mais il y avait quand même des trucs assez vitaux).

Pour terminer, et parce que décidément je ne m’en lasse pas, je vous invite à regarder la vidéo faite par Jet pour vous expliquer comment utiliser Connectify.

Sur ce, je vous laisse, j’ai un compi à bosser.

A bientôt!

Dang Vinh, Chef de Projet

Tu as internet ? Alors tu as le wifi !


Qui n’a jamais connu ça ?

« Ça ne te dérange pas si je me connecte sur ton wifi ? Je dois checker mes mails, facebook, twitter,… »

« Ah non désolé je n’ai internet que par câble. » (Je pense aux pauvres koteurs par exemple).

C’est triste n’est-ce pas d’avoir une connexion et de ne pas pouvoir en faire profiter un/une « pote » de passage. C’est d’autant plus dommage que la plupart d’entre vous peuvent le faire sans le savoir !

Le partage de connexion

Et oui cela existe ! Utiliser une connexion réseau, peu importe la source, pour la rendre « publique », bien sûr en la sécurisant pour ne laisser l’accès qu’aux « potes » en question, c’est possible et facile en plus.

Pour les utilisateurs de linux, les autres fermer les yeux, c’est une fonctionnalité de base un peu de recherche dans les options réseau jusqu’à trouver « partage réseau » activer, à peu de chose près et le tour est joué ! De toute façon si tu utilises linux, tu aimes bidouiller !

Pour les windowsiens, je sais ce nom est horrible, cela s’avère un peu plus compliqué. Effectivement cela est possible grâce à un nombre assez important de commandes et de réglages inconnus du commun des mortels. Je ne les évoquerais pas ici mais les résumerai par ceci

:Invite de commande

N’ayez pas peur il existe d’autres moyens plus adaptés aux utilisateurs Normaux, Vous !

Connectify   Connectify-logo_blue

C’est un logiciel qui crée le fameux réseau wifi en partageant votre connexion filaire, en quelques clics.

-Très performants

-Facile d’utilisation

-Très paramétrable

Mais PAYANT et sa version d’évaluation fait sauter la connexion toute les 30 minutes ce qui est excessivement « Ennuyant » !

« Oh monde cruel, Que puis-je faire moi pauvre étudiant qui économise mes quelques piécettes pour claquer quelques mousses ? »

Voici la solution !

Virtual router manager

Ça fait peur hein. Mais c’est très facile d’utilisation et totalement gratuit !

Voici donc une petite démonstration faite par votre serviteur (Moi) pour vous aider à son utilisation :

Grâce à ce merveilleux outil vous pourrez toujours partager votre connexion avec d’éventuels visiteurs ou tout simplement pour vos autres appareils, smartphones, tablettes,…

Ceci dit attention tout de même ! Tout ce qui se passe sur le réseau que vous avez créez est de votre responsabilité !  Que ce soit en matière d’utilisation malveillante ou votre cher ami qui télécharge la dernière saison de Game of Throne c’est pour votre « pomme » donc faite attention à ce que font vos potes, sinon adieu votre quota !

 

J’espère que cet article vous aura aidé.

A la prochaine,

Jet

Ne pas avoir de smartphone, un retard technologique ?


Tout d’abord qu’est-ce qu’un smartphone ?
Un smartphone comme son nom l’indique (de l’anglais smart et phone) est un téléphone intelligent ! C’est à dire qu’il possède beaucoup plus d’options qu’un téléphone normal (il permet plus de choses que de téléphoner ou envoyer des messages), il permet en outre d’utiliser des tonnes d’applications et d’accéder à l’information en direct par internet grâce aux réseaux 3G et depuis quelques temps 4G (ultra haut débit).

L’accès à l’information
Grâce aux données mobiles et aux réseaux performants actuels, l’information est accessible de partout et cela très facilement. Il est par exemple facile en quelques secondes de trouver les actualités, la recette des pâtes si bonnes que votre colocataire avait préparées la veille, les résultats du dernier match de foot que vous avez manqué car vous étiez en sortie avec les copains, ainsi que les questions de votre examen deux heures avant !
Ainsi les smartphones améliorent le quotidien des personnes qui les utilisent au niveau de l’accès aux informations. Plus besoin d’allumer un ordinateur, d’attendre qu’il soit lancé et connecté à internet, non, il suffit de taper quelques mots sur son clavier tactile pour obtenir directement des milliers de résultats de la part de Google.

Plein d’outils en poches
Les smartphones possèdent des centaines de milliers d’applications (au 1er janvier 2013, le Google Play Store compte 800 000 applications, l’AppStore d’iOS 800 000 applications également et le Windows Market 200 000 applications) qui ont chacune une utilité différente !
Il y aura les jeux, les applications bureautiques, les applications de communications et sociales, et les applications diverses,…
Par exemple il sera possible grâce à des applications d’afficher la météo, les actualités, d’avoir en permanence sur nous une boussole, une calculatrice scientifique, un bloc-notes, de quoi modifier vos fichiers Word, Excel ou PowerPoint, de reconnaître une musique rien qu’en enregistrant celle-ci via le micro ou encore de regarder des vidéos ou écouter des musiques,… Tellement de possibilités qui sont rendues possibles grâces au applications développées par les milliers de passionnés et développeurs qui participent à remplir les différents stores.

Améliorer la vie de tous les jours
Tout le monde a compris l’importance que les smartphones ont maintenant dans le monde actuel. Et les grandes sociétés aussi ! Les publicitaires et les agences touristiques ont par exemple utilisés les QRcodes (codes barres 3D) pour pouvoir y stocker des informations tels des liens internes ou des cartes de visites que tout le monde peut scanner avec l’appareil photo de son smartphone. Ainsi en scannant ce code on peut avoir accès à un site, un itinéraire, ou l’identité de quelqu’un.
Les smartphones permettent aussi d’afficher des informations en temps réel grâce à la réalité augmentée qui permet, grâce à la caméra, d’afficher des « objets » en 3D ou des informations en superposition par rapport au monde réel.

Ne pas avoir de smartphone, un retard technologique ?
En effet, lorsqu’on observe toutes les applications et améliorations que nous offrent les smartphones, nous pouvons nous demander comment vivre sans ces outils qui améliorent notre vie quotidienne ? Vu toutes les adaptations prévues pour les smartphones actuellement (QRcode, applications mobiles des journaux, magazines, chaînes de télévision,…) ne pas avoir de smartphone est un grand retard et peut montrer une lacune au niveau technologique et de l’accès à l’information.

Moule, Trésorier.